Les écrits professionnels dans le secteur médico-social


Droit d'auteur: <a href='http://fr.123rf.com/profile_belchonock'>belchonock / 123RF Banque d'images</a>Au cours de sa carrière, Philippe Belpaeme et ses collaborateurs ont animé de nombreuses formations pour les travailleurs sociaux. Ils ont accompagné la transformation des habitudes orales vers l’obligation de produire des écrits, en leur donnant les clés nécessaires pour répondre à cette attente.

En effet, la loi du 2 janvier 2002 a rendu « obligatoire la tenue d’un dossier de l’usager et sa communication à ce dernier ou à ses ayants droits » (Professionnels des ITEP aujourd’hui, Associations AIRe et MèTIS Europe, Editions Champ Social). Ces droits donnés aux usagers ont un impact sur les travailleurs sociaux, qui peuvent être tenus responsables des erreurs dans leurs écrits, et donc être sanctionnés à 3 niveaux :

  • responsabilité professionnelle/sanction professionnelle
  • responsabilité civile/sanction civile
  • responsabilité pénale/sanction pénale

L’enjeu est fort pour faciliter la réalité de travail de ceux qui sont à confrontés cette obligation, sans pour autant y avoir été réellement formés. Le savoir-faire dans ce domaine s’acquiert en général avec l’expérience, mais le contexte ne permet pas vraiment l’apprentissage par « essai-erreur ».

Philippe Belpaeme est intervenu dans ce cadre :